2017 COURT MÉTRAGE

La 6e édition de la résidence de Court Métrage s’achève
dans le cadre du festival Chacun son court à Strasbourg.
Les projets y seront pitchés dans le cadre de la journée professionnelle  COULISSES DU COURT
Rdv le  mardi 17 octobre  à partir de 11h00  / TOUT LE PROGRAMME ICI

 

DÉCOUVREZ LES PROJETS SÉLECTIONNÉS EN 2017

 

La Sieste

/ Nour Ben Salem
Tunis. C’est un été brûlant. Amel, jeune Tunisoise, vient d’apprendre qu’elle est enceinte. De retour dans l’appartement familial, elle veut profiter de l’heure de la sieste pour se reposer et réfléchir à sa décision. Seulement, entre son copain préoccupé, sa mère envahissante, son frère taquin et son père absent, Amel n’arrivera pas à dormir.
Seule Khadija, sa grand-mère, sera d’une aide précieuse. Mais ce choix, Amel le sait, elle devra le faire toute seule.

Hélèna

/ Olivier Barros
Été 1998. Depuis plusieurs mois, Simon, douze ans, s’est enfermé dans un mutisme total. Passionné de cinéma, il passe ses journées devant la télé à regarder des VHS. Un jour, son père le traîne de force à une fête où il rencontre une fille de son âge : Hélèna, venue du Portugal le temps des vacances.
Elle est belle, têtue et a la tchatche, même si elle ne sait dire que deux mots en français : c’est bon ? Lui voudrait qu’on le laisse tranquille avec ses films mais elle cherche, par tous les moyens, à rompre son ennui.

Wallride

/ Amélie Deymier et Aïdan Obrist
Max et Joseph, 12 ans, inséparables, passionnés de bicross, passent leur été à bricoler un wallride gigantesque dans une friche industrielle. La dernière usine de cette bourgade Vosgienne est en grève. Joseph annonce à Max qu’il va déménager, dans quelques semaines ils ne se verront plus.
Alors que le conflit social se durcit, Max et Joseph se faufilent entre les jambes des adultes avec une seule idée en tête : terminer le wallride.

Les hommes perdus

/ Hassene Belaïd
Ilyès, un Algérien de 18 ans débarque chez son oncle à Marseille afin de retrouver son grand frère et le ramener auprès de leur père mourant mais celui-ci est introuvable et sa famille ne lui dit pas toute la vérité àson sujet.
Larguépar sa famille et confronté au mutisme de toute la communauté maghrébine à Marseille, Ilyès se met en quête de retrouver son frère coûte que coûte.

J’aurais bien aimé être Wonder Woman

/ Kloé Lang
Alice, 30 ans,  pédale avec ferveur sur un vėlib’ en pleine campagne. Perdue au milieu de nulle part, elle tombe sur une ville déserte où le temps semble s’être arrêté… Son téléphone ne cesse de sonner et alors qu’elle tente de le faire taire par tous les moyens, un homme surgit. Il l’aide en lui prêtant une clef à molette et l’invite à un karaoké déguisé…
J’aurais bien aimé être Wonder Woman est une fable poétique, un voyage initiatique où réel et onirisme s’entremêlent pour permettre à son héroïne d’affronter la réalité.

Ô temps suspends ton vol

/ Célia Fechino et Marine Teissier
L’apocalypse n’est pas un jour qui se vit comme les autres.
Aujourd’hui, Emma, une jeune fille de 15 ans, va apprendre que sa mère est atteinte d’un cancer. Ce dernier est incurable et prive la jeune fille de tout espoir. Happée par le choc Emma se laisse envahir par ses émotions. Elle se voit osciller dans un monde fantasmagorique et hospitalier, désarmée, sans repères, en quête de résilience.

 

Avec le soutien de :